La banque en ligne en pleine émulation

La meilleure banque en ligne se doit de suivre le mouvement impulsé par les grands acteurs du secteur : Carrefour banque, Oney bank (adossée au groupe Auchan), ou son dernier arrivé, en 2017, Orange Bank. Sans parler des restructurations en cours de la banque Edel (Groupe Leclerc) qui en rachetant Morning propose une solution de paiement en ligne à ses fidèles consommateurs. Ces acteurs phares sont loin de concurrencer ING et son million de comptes en banque et ne proposent pas encore de services haut de gamme.

Les grands du secteur bancaire en ligne profitent de l’engouement des épargnants

En effet, les grands opérateurs sont des vendeurs en ligne de livrets d’épargne orange, LLD, livrets A. De tous les types de contrats d’assurance vie souscrits en ligne ou par courrier et en gestion sous-mandat. Les cartes bleues de très haut de gamme sont offertes à vie. Mais la diversité des offres séduit : par exemple avec le créneau de la banque en ligne monabanq et sa communication particulièrement humaine. Elle veut parler des gens avant de leur argent. Leur expérience déjà ancienne leur donne une foulée d’avance sur la banque postale 100 % en ligne qui doivent ouvrir en 2018.

Banques en ligne, oui, mais peu de services associés

Les tarifs proches de 0 euro pour la quasi-totalité des opérations courantes, la praticité des contacts par Internet tous les jours. Tout cela et la possibilité offerte par le gouvernement de changer de banque par transfert de compte donnent à la lutte concurrentielle du secteur un avant tout de l’avenir. Cependant, la plupart des investisseurs ne se détourneront pas de leur organisme bancaire si facilement. Boursorama est un opérateur dont les atouts ne sont pas négligeables. En plus des opérations de compte, il donne la possibilité de travailler le trading sur des comptes bourses dédiés. La gamme s’élargit, mais les risques concurrentiels aussi.