Le crowdlending se développe à grande vitesse

On peut littéralement traduire “crowdlending” par “prêt de foule”. Comme cela, ça ne dit pas grand-chose, mais il s’agit en fait d’un principe très simple, celui du financement par prêt participatif

Qu’est-ce que le crowdlending ?

L’idée, c’est que ce sont des particuliers qui financent des projets ou des entreprises et boostent ainsi leur épargne, car les intérêts sont en général très intéressants. C’est un type de prêt de plus en plus populaire : même des géants de l’information financière telle que boursorama s’y sont intéressés. Le prêt se réalise en général sur une plateforme spécialement dédiée au système.

Pourquoi investir ?

L’avantage majeur pour les prêteurs, c’est que les taux d’intérêt sont très intéressants. Ils peuvent aller de 4% à 10% et on les situe en moyenne aux alentours de 7%, ce qui est beaucoup plus élevé que beaucoup de placements traditionnels. De plus, en investissant dans le crowdlending, on peut venir en aide à des investisseurs ou des porteurs de projets très intéressants, mais qui n’ont pas pu obtenir de prêt de la part de leur organisme de crédit traditionnel, en ligne ou sur place (car il faut savoir que même la meilleure banque en ligne peut refuser votre projet).

Comment ca marche ?

Le principe est simple : il faut se rendre sur des plateformes spécialisées, qui mettront en relation les porteurs de projets ou les créateurs d’entreprises, et les potentiels investisseurs. Il y a beaucoup de plateformes et d’organismes, et tous ne fonctionnent pas forcément selon le même principe. Certains s’intègrent à de grands groupes banquiers (comme la banque en ligne monabanq, qui appartient au groupe Cofidis), tandis que d’autres en sont complètement indépendants.

On peut prêter entre 20 et 2000 euros, ce qui laisse la possibilité à beaucoup de mondes de participer. Il est essentiel de vérifier le sérieux du site également car avec la popularité du système, les escroqueries se multiplient aussi.