Les personnes en difficulté sont pénalisées par les frais bancaires

Une hausse des frais bancaires très sensible pour les personnes à revenus modestes

Cette année encore, les frais bancaires ont augmenté nettement plus que l’inflation. Les clients souscrivant à la formule la moins onéreuse voient en effet leur facture globale augmenter de 1,75%. Sur quatre ans, ces frais dépassent les 10%. Cette progression s’explique par la volonté de la plupart des banques de facturer des services qui restaient encore gratuits. C’est surtout le cas pour la tenue des comptes, qui devient payante pour de nombreuses banques. D’autres services courants coûtent également de plus en plus cher aux clients, comme le retrait d’argent aux distributeurs ou l’utilisation de cartes à débit immédiat. Ce sont bien sûr les personnes à petits revenus qui souffrent le plus de cette croissance des frais bancaires. Pour ces personnes, qui ont de la peine à gérer leur budget et à hiérarchiser leurs dépenses, une facture bancaire en hausse va encore accroître leurs difficultés. D’autant que certains services, comme la gestion des découverts bancaires ou celle de l’ensemble des incidents de paiement, ont vu leurs tarifs progresser dans de nombreuses banques.

Comment payer moins de frais bancaires ?

Il demeure d’abord une quinzaine de banques qui consentent à leurs clients des frais modérés. Les personnes aux revenus modestes ont donc tout intérêt à choisir l’une d’entre elles. Par ailleurs, les tarifs des banques en ligne sont dans l’ensemble moins onéreux. Aux clients donc le soin de choisir la meilleure banque en ligne. boursorama ou la banque en ligne monabanq proposent des offres de bienvenue et, pour la première, des cartes bancaires entièrement gratuites. Cependant, les dépôts mensuels demandés par la plupart de ces banques excèdent souvent les moyens des personnes à petits revenus. Enfin, une certaine dextérité dans l’utilisation d’un ordinateur est aussi requise pour utiliser les services de ces banques.