la politique islandaise face à la crise

La crise économique qui touche le monde depuis 2008 a déjà été bien traité par les sites d’informations financières mais très peu se sont préoccupés des méthodes qu’ont adopté le gouvernement islandais à contre courant des actions internationales menées par les grands dirigeants.

En Islande, il n’a jamais été question que les contribuables paient pour les banques qui faisaient des bénéfices gigantesques, en effet le gouvernement islandais a laissé volontairement ses banques tomber en faillite et a même été jusqu’à faire condamner leurs dirigeants à des peines de prison ferme pour leur participation à cette crise financière.

Cette semaine, le gouvernement islandais a encore annoncé qu’ils feraient annuler la dette de milliers de ménages islandais contractée suite à la baisse des taux de change de la couronne locale jugeant les actes des banquiers complètement criminels. Cette nouvelle mesure devrait permettre aux ménages de récupérer un peu de pouvoir d’achat, une piste que l’Islande voudrait synonyme de reprise économique dans un pays qui a été touchée différement des autres par le séisme économiques qui s’est abattu sur le monde en 2008.

En Islande, très peu de banque en ligne, les grands groupes français y sont d’ailleurs très peu connu, ne parlons même pas des monabanq ou autre Hello Bank qui pourraient être tenté par l’exéprience locale mais la législation islandaise ne pousse pas vraiment les nouveaux banquier en ligne à venir s’installer dans un pays où ils savent qu’ils risquent la prison en cas de mauvaise gestion de leur bien.

La banque en ligne a d’ailleurs énormément de mal à se développer dans ce pays la méfiance vis à vis des banques est devenu tel que de nombreux ménages thésorise plutôt chez eux que sur des comptes bancaires laissant les banques encore en état de fonctionnement complètement dépourvue de liquidité.