RBS : Des conseillers clientèle remplacés par des robots

Avec le développement de la robotique, la question se pose “les robots font-ils supplanter les humains?”. Ce scénario de science fiction est entrain de devenir une réalité. En effet, même des professions comme conseillers bancaires sont menacées.

RBS, la banque qui fait travailler des robots

RBS est une banque anglaise, qui connaît des difficultés économiques, depuis plusieurs années. Au plus fort de la crise, elle est même passée temporairement dans le giron de l’état. Elle est depuis redevenue une banque privée. Actuellement, pour essayer de s’en sortir, elle a décidé de remplacer une partie de ses conseillers clientèles par des robots. Le contact avec une personne physique sera réservé aux plus fortunés, ceux qui peuvent investir environ 320 000 euros. L’autorité britannique de contrôle du secteur bancaire à approuver cette décision.

RBS va ainsi se séparer de centaines d’employés. A la place, elle va investir dans les nouvelles technologies et l’intelligence artificielle. Elle prend un risque énorme, celui de voir partir une partie de sa clientèle déroutée par une conversation avec une machine sans âme.

Et en France ?

Les banques traditionnelles françaises connaissent  également des difficultés. Plusieurs d’entre elles viennent d’annoncer des suppressions d’emploi. En revanche, une banque en ligne s’en sort mieux, car elle a su rester moderne et elle n’a pas de frais pour louer de petites agences peu rentables. Cependant, il n’est pas question qu’un client qui veut placer son argent soit suivi par un robot.

Ainsi, chez hello bank, des conseillers sont à disposition des clients pour répondre aux questions par mail, par chat ou par téléphone. Les conseils sont personnalisés et gratuits. Les revenus les plus modestes sont les bienvenus. D’ailleurs, les banques en ligne continuent leur campagne de recrutement, pour faire face à leur succès, qui ne se dément pas.