Plus besoin de renouveller votre PEL vous-même

Plus besoin de renouveler votre PEL vous-même

1/ Le fonctionnement du PEL

A la base, le plan d’épargne logement sert à obtenir un prêt immobilier à un taux attractif. Avec un minimum de dépôt à l’ouverture de 225 €, vous pouvez y déposer mensuellement une somme de votre choix avec un minimum de 45 euros par mois. Il est limité à 61 200 euros hors intérêts.

Sa rémunération est plus attractive que celle du livret A, son taux est de 1,5 % brut depuis le 1er février 2016 pour les livrets ouverts après cette date et stagne à 2 % pour les autres. Ses intérêts sont exonérés d’impôts sur le revenu jusqu’aux 12 ans du plan.

Ce plan peut servir à financer l’acquisition ou la construction de sa résidence principale. Mais il peut servir aussi de livret d’épargne même si ce n’est son but premier.

2/ Les modifications récemment apportées

Il faut savoir que c’est un compte d’épargne particulier puisqu’il est bloqué qui va porter intérêts pendant sa phase d’épargne. Ce n’est que lors de sa résiliation qu’il donnera ses avantages et ouvrira ses bonifications.

Sa durée est initialement prévue pour 4 ou 10 ans. A l’expiration de l’un ou l’autre de ces délais, le détenteur du PEL choisissant entre une clôture ou un renouvellement pour la première durée puisqu’il ne peut pas aller au-delà de 10 ans (pour le dépôt).

A partir du 1er juillet prochain son renouvellement sera fait tacitement pour les plans ouverts à compter du 1er mars 2016. Mais cela ne changera fondamentalement rien pour beaucoup d’épargnants puisque de nombreuses banques et banque en ligne comme hello bank  prévoyaient déjà une clause de renouvellement tacite.

Ce changement risque donc de passer totalement inaperçu pour un utilisateur ayant déjà placer son argent dans ce type de produit financier.