2018 : pour rappel il est prévu une taxe à 30 % sur les revenus du capital mobilier

Dans le domaine de l’assurance-vie, la taxe à 30 %, prévue pour 2018, risque de sanctionner les retraits sur les contrats au-delà des 8 ans de détention. Par contre, ceux effectués avant 4 ans seront, fiscalement, plus intéressants. Quelques petites précisions…

Nouvelle taxe en projet :

En 2018, une taxe unique à 30 % sur les revenus du capital mobilier va être instaurée. Elle concernera les intérêts, les plus-values et les dividendes. Concernant l’assurance-vie, cette taxe sera applicable sur les nouveaux flux d’investissements de plus de 150 000 €, a indiqué récemment Edouard Philippe, Premier ministre. Il reste cependant de nombreux détails à peaufiner : date selon laquelle le versement sera qualifié de nouveau et mode de calcul du seuil de 150 000 €.
Il n’y aura pas de modifications pour les anciens contrats et pour ceux portant sur une somme inférieure à 150 000 €.
Par contre, pour les autres, des modifications sont à prévoir. Les retraits effectués au-delà de 8 ans de détention seront imposés à hauteur de 30 %, contre 23 % actuellement, après un abattement de 4600 € par personne, 9200 € pour un couple.
Quant aux retraits avant 4 ans, ils seront moins taxés puisqu’actuellement, ils le sont de 50,5 %.
Pour les retraits effectués entre 4 et 8 ans, la fiscalité sera pratiquement la même, leur taux actuel étant de 30,5 %.

Risques associés :

Ce dégrèvement de la fiscalité rattaché à la détention sur court terme va à l’encontre du principe de l’assurance-vie, estime le directeur du Cercle de l’Epargne, Philippe Crevel.
En plus, si les taux remontent brutalement, on pourrait assister à un retrait en masse sur les contrats récents, amplifiant ainsi les aspects négatifs de cette conjoncture. Les assureurs craignent, en effet, une vive remontée des taux qui inciterait massivement les épargnants à vouloir récupérer leurs avoirs et les plaçant en difficulté  pour assurer ces remboursements.
C’est un risque à ne pas négliger et qui constituera probablement l’argument  numéro 1 des professionnels de l’assurance-vie pour essayer d’amender cette taxe lors de sa discussion au Parlement.

Côté banque 100 % internet, Boursorama Banque, depuis 1998,  est sans conteste la meilleure banque en ligne. Elle est la moins chère et  porte-drapeau dans les domaines boursier et financier.
La banque en ligne Monabanq, fondée en 2016, offre des produits, des outils et des services fonctionnels à ses clients pour faciliter la gestion de leur argent.